7. Février 2006 - Comme un lion en cage


C repartý, deuxýème tentatýve d'écrýture de maýl commun......Hýer j'en avaýs écrýt un de 85 kb, la longueur classýque. Pas ke je me force à l'atteýndre maýs ça tombe toujours à c alentours....

Au moment où j'écrýs ''býses'' lélectrýcýté a la bonne ýdée de sauter dans le cyber.....Sur le coup, je suýs pas ýnquýet car je sauve toujours mes maýl dans ma boýte et effectývement, qd le jus revýent, mon maýl est là. Je suýs pas ýnquýet maýs qd je l'ouvre survýent un deuxýeme bug. Cette foýs, l ordýnateur se met à me parler en turk et ýl a l'aýr en colère......moý quý par nature ne comprends pas les ordýnateurs et encore moýns le turc, je le laýsse aboyer quelques secondes jusqu'à ce ke ma boýte se referme de nouveau.....Cette foýs le maýl est perdu........

Je ne m'énerve même pas, je reste même étonnamment calme. Je ferme toutes mes applýcatýons, paye sans dýscuter, sans même demander un dýscount pour les bugs et rentre d'un pas nonchalant à mon hôtel, un sandwých sur la route, un peu de lecture et au lýt....Demaýn est un autre jour!!

Est-ce ke je devýens zen? Non, pas vraiment. En fait, après 18 jours ici, je deviens citadin c.a.d. résigné.....Tout le monde aime Istanbul, pas moi, enfin plus moi......!!!!

Qu'est-ce ke j avais écrit ds ce mail ? Incapable de m'en souvenir, peut-être ke le bug c un signe kil était pas comme il devait être.......J'avais essayé de faire des paragraphes, je crois même ke j'avais essayé de m'appliquer à écrire lisiblement les dix premières lignes au moins....J'avais même essayé de mettre des ''i'' et pas des ''i'' comme il vous apparaissent mais après tout, pourkoi je serais le seul à apprendre le turk à mes dépends? (les ''i'' sont a la place des ''i'' et il me faut faire un truc compliqué pour avoir des ''i'', pardon je suis flemmard. Vous allez vous y faire, pas de soucis.....iiii)

Je crois ke j'avais un truc assez organisé mais là je ne me sens pas le courage de retracer chronologiquement ma route une deuxième fois. Je c pas trop comment je vais partir, ça risque d'être un sacré chantier à lire........Bon courage !

''Lola'' passe juste à la radio française car à force de passer du tps je commence a découvrir les possibilités des ordinateurs......C un bon début pour ce mail.

Ma Lola à moi elle aimerait bien déployer c ailes mais voilà, y a des marioles qui ont bien plus de cinq ans qui nous mettent des coups de râteau dans le dos.......Pourtant elle a de belles ailes toutes neuves, vous devriez la voir toute neuve......Les presque 7000 Kms jusqu'ici (alors ke ceux ki font ce ke d'autres cyclistes allant également au Tibet n'en avaient fait ke 3000...je suis un éternel écolier faut croire. Je continue donc d'emprunter leur chemin.......!!) ont fait quelques dégâts. Je voulais absolument changer mes pneus et mon axe de pédalier. Cela implique de changer aussi le dérailleur avant qui avait 20 ans!!, Puis, en regardant de plus près, mes moyeux faisaient la gueule : un était foutu (arrière) puis j'avais pété 4 rayons (me demandez pas comment je c pas) puis la chaîne était en triste état aussi, puis l'axe de direction avait les roulements incrustés un peu trop profond puis puis puis puis...puis merde........

Ca fais bcp de boulot ça fait aussi bcp d argent.......trouver les pièces, un atelier où bosser....et avant tout, négocier......

Normalement j'adore cela, je dois dire même ke je suis pas mauvais à ce jeu mais j'aime la belle négociation, celle ki est tout un art ; le jeu des yeux, toutes les petites techniques de sioux, les thés qui vont avec .......Mais la base pour négocier c d'avoir du temps, de ne pas montrer notre intérêt pour ce ke l'on veut et ne pas faire preuve de trop d'émotion.....Pour Lola ou Pierrot (plutôt Lola qd ça coûte cher...........!!!) c dur de négocier : trop émotif ! Et puis g tellement envie ke tout aille bien. G tellement envie de la rendre totalement apte pour la suite des événements et faut le dire, comme je redoute un peu la suite, mon esprit d'européen se dit qu'investir bien c se sécuriser!!!!!

Et puis je n'ai pas de temps. Enfin je ne pense pas en avoir (erreur!!!) et puis j'arrive d'Europe où on ne négocie pas : il faut se plonger dedans. Je me fais bien quelques entraînements sur les marchands de rue mais sur des choses dt je n'ai pas besoin dc c trop facile et, la dernière chose contre moi, c ke les turks sont trop proches de l'Europe pour ne pas savoir comment on fonctionne ds notre tête.......et malgré cela reste en eux la génétique des négociateurs qd il le faut.

Mais ils savent ke les européens n'ont pas ça ds le sang. Il suffit d'aller au gd bazar pour s'en rendre compte......Dans ma tête, un bazar c un truc plein de couleurs, de gens ki crient hurlent négocient parlent boivent du thé, des odeurs d épices ou autres,  ki vous remplissent tout entier, des marchands ki pour peu ke vous ayez regardé leur stand ne vous lâchent pas....Tout un programme. Ici le grand bazar d'Istanbul est célèbre. Tous les guides de voyage en parlent comme du truc à faire. Je n'y manquerai pas.....Un grand hall bien propre sans odeur, sans vie, sans poussière d stands tous plus propres les uns ke les autres, des prix affichés, des marchands ki ne marchandent rien, ki hèlent mais ne séduisent pas. Un piège à touristes ki  pensent être arrivés en Asie....Un leurre en fait ! Rien, je ne peux rien négocier. Ma première tentative : le marchand a cassé le prix direct ''just for me'' mais bien sûr ! Tu me prends pour un américain!!!!!!les ''just for you '' c je te prend pour un con mais t pas sensé le voir!

Enfin, pour Lola au début de mon séjour je négocie 8 thés, chacun d'eux me rapporte dix euros ce qui est bien peu comparé à ma règle d'obtenir la moitié du prix de départ mais, pour ses beaux yeux - et surtout pour ke notre relation perdure faut l'avouer ( kel me plaque pas au milieu de la Georgie par moins 20) - je me fais généreux et conclue un deal dont je ne peux me vanter même si ça reste la quart du prix en France......

Le vélo prend l'apparence du vélo des autres : il brille et est tout neuf en comparaison de l'état ds lequel il est arrivé. Mon seul souci c les jantes mais inch'Allah elle tiendront car faut pas pousser mon compte en banque ds les orties non plus!!

L'arrivée à Istanbul. Parlons-en puisque on y est et ke ce mail se veux intemporel comme mon attente ici!!!!!! réveil à 60 Kms de la ville, '' a piece of cake'' ds ma tête sauf que deux choses vont venir compliquer ma route. La première, la pluie genre pluie de mousson pendant toute la journée et le fait ke passer le panneau ''welcome in Istanbul'' c être à 20 Kms du centre ville et pas n'importe lesquels, genre périphérique avec plein plein de monde et le dont des turks de faire d'une trois voies une 4 voire une 5 voies ce ki laisse peu de place pour un pauvre cycliste trempé jusqu'aux os, ki n'a aucune idée d'où il doit aller, ki ne sent plus c pied et ki se demande si le ciel n'est pas en train de lui tomber sur la tête. Du coup, je suis des mini bus jaune pensant kil vont vers le centre ville. Est- ce là ke je dois aller? J'en c rien. La carte qu'un américain m'a donnée à Athènes est insortable à cause d'un excès d'humidité notable jusque........partout !

Les bus ne me mènent en fait qu'à leur terminus ki a le mérite d'être abrité. Je suis transis, g pas mangé pensant ke j'arriverais vite à mon hôtel pour prendre du bon tps. On est kel jour? sûrement pas le jour des frites (Dimanche tradition familiale) mais bon, j échoue devant un marchand ambulant de frites ds le hall de terminus des bus à l'abri. Tu veux de la mayo sur t frites? Sûr mon gars, attend j'essore mes chaussettes et j'arrive! 3 personnes sont là, autour de l'huile qui bout et tant bien ke mal le réchaud ki réchauffe. Tous s'accordent ( et moi le premier) ke c pas un tps à faire du vélo. Je me dis en dévorant ma 4eme barquette de frites ke finalement le début avec Istanbul n'est pas si pire grâce à eux même si la ville n'est pas amicale, si c habitants le sont ce ne sera pas comme à Sarajevo même si l'arrivée est au moins aussi kaotique....  Le sort veut ke mes hôtes ne soient pas turks mai d'Azerbaïdjan! Je repars car toute cette mayo sur kelkes frites ne me dit pas où je vais dormir et sécher. J'y crois pas vraiment. J'avais plus besoin de me réconforter moralement......

Perdu sous la pluie je n'en peux plus. Mauvaise entrée en matière avec cette géante de ville de près de 20 millions d'habitants (ou 15, ça dépend des livres). Mais les villes dans leur gde inhumanité ont une vérité : si vous êtes ds la merde, c pas les gens du coin ki vous aideront. Pour vous en convaincre, je vous invite à, par exemple tenter votre chance a la Porte d'Orléans à Paris : l'accent de votre chauffeur/sauveur (après 5h d'attente ne sera pas parisien......) Ici de même. C deux kenyans ki me sortent de ce mauvais pas, m trouvent et me négocient un hôtel pas cher et miteux mais avec un toit avant de me dire au revoir et de me laisser devant le chauffage de ma chambre. Ils n'attendaient rien, juste ça leur a paru normal de me guider ds les ruelles pour me trouver un hôtel ''as cheap as possible''. Gd gd merci à eux ke je n'ai pas réussi à retrouver ds mes errances ds le coin où je les avais rencontrés, enfin plutôt où isl m'avaient rencontré!!!!

Voilà déjà un mois ke je pense à Istanbul, ce lieu où je dois faire tant de choses. Vélo et passeport sont mes deux idées fixes. Le vélo, tout cela n'a pas été un pb. Le plus dur ça a été les pneus.Impossible de trouver les pneus ke je cherchais a Istanbul. Je me replie dc sur la solution de les faire venir d'Europe mais qd je fais part de ma requête à quelqu'un ki parle aux ordinateurs, les pneus sont trouvés via internet a ISTANBUL  ds un magasin ke j avais fait! Moralité : mieux vaut savoir parler aux ordinateurs de nos jours!!!!!!!!

Pour ce ki est des visas, hélas, les ordinateur ne sont pas d'une gde aide, ils conspirent même contre nous maintenant avec les passeports électroniques : ils tapent ton matricule (num. de passeport) et savent tout de toi, où t'as été bla bla bla....liberté liberté chérie.

Depuis ke g quitté Athènes g c visa ds la tête. Mon premier plan c t d'aller à Ankara car je c les ambassades bien lunées là-bas. Mais sur la route je rencontre ROD un cycliste américain voyageant en vélo couché depuis....7ans (pas vraiment en continu je crois). Selon lui Ankara est la place la plus ennuyeuse sur terre et c ds les montagnes ce ki, il est vrai, est à prendre en compte.

Du coup j'opte pour Istanbul et gd bien m'en a pris car la première semaine ici, il a pas arrêté de neiger et se rendre à Ankara sous ce tps sibérien aurait été plus qu'un challenge.

Sur la route de Grèce, juste avant Xanthi, j'avais appris k'il pouvait neiger sur le bord de la mer. Ca c confirmé : trente cm de neige ds les rue d'Istanbul ! Je peux pas y croire!! Il fait vachement froid. K'est-ce ke ça va être plus loin. Depuis kk tps, tout le monde est formel : traverser la Turkie en hiver en vélo, c pas possible. Le consul d'Azerbaïdjan me le dit clairement : je te donne  le visa mais tu es en train de perdre 40 dollars, tu passeras jamais la Turkie en hiver !

Il parait kil faut avoir des rêves suffisamment gds pour ne pas les perdre de vue qd on les poursuit. Le mien prend chaque jour une claque alors ke je reste ds cette ville écouter les gens rire de mon idée. Même mon Janne Corrax hard cycler très reconnu m'avait prévenu ''you will have really hard time in north Turkey''. Tiens le toi pour dit mon Seb.

En fait, Istanbul me bouscule ds mes retranchement psychologiques après ces 18 jours. Les villes ont le don de te mettre ou d'essayer de te mettre ds ce ke Brassens appelle le droit chemin. 18 jours d'ambassade en ambassade à lécher le cul à tous ces diplomates de mes deux ki prennent un malin plaisir à jouer avec mes nerfs......''reviens ds trois jours'' ''ok sir!'' et trois jour plus tard isl te font le visa sous les yeux.......be cool seb. Azerbaïdjan et Kirghiztan me feront le coup et si ce n'était pas si important pour moi j'aurais aimé pouvoir leur dire de repasser ds trois jours pour les 40 dollars kil me réclament en plus.....mais le pire c cela, il faut garder profil bas, ils ont tout pouvoir et l'insolence n'a pas sa place ds une ambassade!!!! Et j'avoue avoir gd mal à contenir la mienne par moments.

Le crux (summum) c l Iran et le Turkmenistan (je n'ai ni l'un ni l'autre encore en ayant fait la demande il y a 15 jours, 15 jours le fax, rien ke ça fonctionnaire du monde uni....!!)L'Iran a une procédure ki pourrait faire rire. D'abord tu y vas et tu fais une demande de visa. La demande, juste la demande te coûte 50 euros et ne te garantit en rien le visa......Après avoir attendu à la banque pour payer cette application puis au guichet pour la délivrer avec t photocopies et photo, on te demande de revenir ds 20 jours!!!! Avec toute la politesse possible je demande si ce n'est pas possible plus vite ; après négociation ''reviens ds 10j!!'' Bon c déjà ça. Ce ki est drôle ds le fonctionnement c ke par exemple les canadiens ont besoin d'une lettre de recommandation de leur ambassade mais ke jamais ils ne la demandent...Après 15 j d'attente, le canadien ki ne le savait pas réalise kil a perdu 50 euros et ne c pas pourkoi!! Pour les français il en faut pas mais après 7 jours, qd je reviens avec mon plus gd sourire, on me dit de revenir...Les 3 j suivants, je visite l'ambassade tous les jours, tente le coup du bakchich en demandant si par hasard il a pas besoin de clopes ou autre...Rien n'y fait car après 10 j d'attente on me dit ke finalement c 10j ouvrables d'attente pour un fax. 10 j je trouve ça un peu lg au XXIème siècle surtout en hiver où les demandes doivent être moindres......je repense a Paco ki me racontait avoir craqué avec l'ambassade d Iran au Pakistan....Je comprend bien mieux maintenant.

Je comprend aussi bien mieux pourkoi certains, partis comme moi en vélo pour le Népal ont capitulé ici à cause des visas.

En fait, la première semaine, je comprenais pas : en deux jours j'avais récupéré Azerbaïdjan et Kirghizstan plus fait toutes les demande. En théorie, la semaine suivante je devais récupérer tout le reste et basta....Mais voilà, après 15 jours seulement, qd je me suis pointé à l'ambassade d'Iran une ultime fois ils ont pris mon passeport pour faire mon visa ke je devrais récupérer demain (inch'Allah) ils ont qd même poussé le bouchon en me demandant '' vous étés pressé de quitter Istanbul'' avec un regard en coin de provocation.....ke g soutenu en souriant et en disant '' non g tout mon temps''. Le contraire lui aurait fait trop plaisir!!!!

 


Et puis c pas faux en plus car le Turkménistan et encore pire, à peine si ils parlent anglais et puis il veulent pas faire d'efforts!!!! Et puis j attend un colis de France qui n'arrive pas enfin ki ne part pas. Mais si y a kk jours je croyais ke j'allais craquer, aujourd'hui, même si la perte de mon mail en a rajouté, je prend les choses avec philosophi,e je pense à cette phrase du Dala ï Lama ke j'avais entendue à Leh au Ladakh ''don't give up, never give up'' Voilà des dizaines d'année k'il affronte avec le sourire la pire des administrations et est encore capable de dire cela, alors moi avec mes 18 jours.......En fait tout cela renforce plus ke jamais la taille de mon rêve. Il est là bas à l'est, je suis pas inquiet, les visa c rien, juste un bout de papier tout comme l argent k'ils me coûtent, juste des bout de papier ça fait pas avancer en tout k.

Car durant ces p... de 18 jours, pas une fois je n'ai pensé renoncer à aller à l'ambassade et je continue à y croire. Pas une fois je me suis dit ke ceux ki parlent de l'impossibilité de traverser la Turkie en vélo ont raison, k'en savent-ils après tout? Si, Einstein n'a probablement pas tort en disant ke la bureaucratie réalisera la mort de toute action, je me sent pas concerné.........

Ce n'est pas ds mes habitudes mais hier je n'ai pas pu finir le mail d'une traite : ils devaient travailler sur les ordis ds le cyber et m'ont prévenu ke ça allait peut-être beuguer et j'avais pas le goût de risquer un bug programme aujourd'hui. Mon cyber ''habituel'' (ça c un mot ke j'aime pas) était fermé. Ca a dû beuguer sérieux en fait!!!!!!!! Alors je reprend aujourd'hui sans vraiment savoir où j'en étais mais je ne relis pas. Trop fatigant......

La gde nouvelle c ke g mon visa iranien, la moins drôle c ke je suis pas sûr de pouvoir l'utiliser!!!! Mon visa pour l'Uzbekistan commence le 1er Juin dc je pensais être en Iran pour mai et prendre mon temps ds le Caucase (enfin, g une idée de rte de 4400 kms jusqu'à l'iran, dc prendre mon tps c relatif) mais la blague c ke mon visa expire le 5 Mai alors je c pas si ça veut dire ke si je rentre le 2 Mai g un mois de visa ou pas ; et à l'ambassade, ils m'ont dit :  « des fois oui, des fois non »......Enfin c un détail, on verra bien là-bas, ça risque d'être drôle.....

Reste mon visa Turkmen et ça c pas gagné et puis un colis ke j'attend de France et ça c pas gagné non plus......!!!!

Enfin maintenant je c comment écouter RTL2 en étant sur le web dc c le rêve, mieux ka la maison!!!!!!!! Mais bon, ça me contente pas complètement mais bon c mieux ke rien!!!!!

Et puis la il neige à Istanbul dc ça donne pas envie de partir en fait. Si, ça c une mauvaise excuse, je m en tape de la neige.....

D'ailleurs g fait sa rencontre en Grèce en venant ici et il peut neiger alors ke tu longes la côte méditerranée ! eh oui!!!! Car depuis Athènes, je n ai pas juste fait des papiers heureusement.

En quittant Athènes je me rappelle de l'immense plaisir ke g eu à retrouver mon vélo, nouveau cuissard k'est-ce ke c confortable ! g t euphorique sur l'autoroute ki me permit de quitter la ville.

Mes dix jour à Athènes ont été géniaux mais retrouver la rte et ces incertitudes me comblent de joie, bonheur de ne pas savoir où je vais dormir ou je roule vers koi vers ki.......

Bon je roulais vers 4 jours de pluie mais bon c bien de re-rentrer vite ds le vif du sujet : tente trempée, duvet pareil, crevaison sous la pluie......Que du bonheur !...Je choppe une crève sérieuse première défaillance du corps humain mais je lui en veux pas trop, c la conséquence de trop de luxe à Athènes (faudra faire gaffe en quittant Istanbul !)

Après la pluie vient le beau temps dans le ciel et ds ma tête. C'est Rod ki me regonfle à bloc. Rod est un américain ki pédale vers Athènes (inverse de moi) sur un vélo couché et ce depuis .......7ans. C'est le premier cycliste voyageur ke je rencontre depuis la Suisse et surtout le premier ke je vois en hiver. Ca fait du bien même si lui c voyage léger et en hôtel. On est du même monde. Lui a résolu le problème argent/temps. Son métier c voyager. Il descend vers l'Egypte et la Libye rejoindre Claude Marthaler un autre mythe du voyage en vélo, lui aussi sur la route.

Il faut croire qu'avec l'expérience on affronte l'hiver en Afrique mais il faut bien que jeunesse se défasse alors je repars vers le nord non sans prendre grande note de tout ce ke m'a dit Rod et surtout ''le plus beau est devant toi et n oublie pas, le secret c'est de parler....!'' c noté, j'm'en sortirai, j'me le promets et s'il le faut j'emploierai des moyens légaux......

Rod m'a regonflé à bloc. Le lendemain je fais 130 Kms, une de mes plus longue étapes alors ke les jours sont courts à cette période de l'année mais kk part c normal. Je passe la journée sur l autoroute!!! Y en n'a pas d'autres et ça ne choque personne, même les flics au péage me saluent ss plus. Passer le péage en vélo gratuitement c un joli coup du sort ! Quand je pense aux péages français dont g eu coutume de m'arranger, je l'ai dis plus haut : ....des moyens LEGAUX......

C jour c aussi le début de mes petits bobos : je m'éclate une arcade un jour, bcp de sang pour pas gd chose en fait puis la main pour finir par me couper avec mon nouveau couteau (forcément, ça coupe qd c neuf). Cette dernière petite blessure m'oblige à sortir la pharmacie pour la première fois et froid et coupure ne font pas bon ménage. G mis du tps avant de ressentir mon petit doigt normalement et encore aujourd'hui c tout bizarre qd je le touche mais d'une, je m' en sers pas bcp (je tape avec que deux doigts à l'ordi) et de deux, il marche alors les sensations.......

Chemin faisant, j'arrive à Xanthi, où g une adresse donnée par Costa et Nicole rencontrés à Athènes. J'ai rencontré Costa sur la route avant Athènes et l'on a fait un petit bout de route histoire de me rappeler ke mon vélo est fats pour la lenteur comparé à son Cannondale de route mais on s'en est sortis. A Athènes, Costa et Nicole nous avaient offert à Steph et à moi un super repas à la grecque, pas de plat personnel mais on partage tout, j adore l'idée ! D'abord parce ke je mange plus ke les autres et ensuite parce ke tu manges de tout et ke tout est bon (ah la feta....). A Xanthi je dois rencontrer Savas leur amis ki tient un hôtel....

Après 10 jours de route, j'arrive là poussiéreux et sale et en attendant Savas je joue une demi-heure avec la machine à laver les chaussures sous les yeux ébahi de la réceptionniste! Débarquer en vélo et ds mon état ds un hôtel ki n'est sûrement pas un hôtel de luxe pour bcp mais pour moi ça l'est. G cherché une demi-heure comment on allume la lumière avant de comprendre que c avec la carte magnétique sur la clef....Au début je me disais : putain d'interrupteur, y marche pas, trop de technologie tue la technologie! Ds mon hôtel en Turkie il suffit de monter le bouton noir ds le tableau électrique et ça marche. Là c t un peu plus subtil!!! mais g trouvé. Je découvre la télé, l'air conditionné, la moquette, les lits bien faits et une douche de fou avec des serviettes, du savon, du shampoing.......La fête ! Une heure de douche, la télé en anglais....Vers 8h30 on vient me chercher pour le repas!!!! Trop dure la vie de voyageur .....

Ce soir là, au repas, mon ego est profondément atteint. Je me considère comme quelqu'un ki mange, 500g de pâtes-mayo me font pas peur. Là g roulé toute la journée et je suis en retard sur mon retard habituel de repas dc g la dalle. Et mes hôtes me le rendent bien : je mange mange mange mange.....qd je n'en peux plus la femme de Savas ki parle français me dis ''tu manges pas bcp toi''. Je tombe des nues, j'y comprend rien, ma fierté en prend un coup.

Le lendemain, pas de petit dej, g re RDV pour le repas à midi avec Savas, sa femme et tous leurs amis et je ne compte pas faillir une deuxième fois. Entrée à table à 14h, sortie à 18h. Je rassure tout le monde, je ne faillis pas deux fois mais je suis étonné de ce ke bouffent les grecs.....Pour eux c normal comme repas, pour moi c une orgie.

Surtout qu'à la sortie du resto, on rejoint une pâtisserie salon de thé où je dois goûter les desserts de chacun plus manger le mien....Je ne faillis pas mais g bien mangé.

Aujourd'hui, après presque 7000 Kms de vélo g pris 2 ou 3 kilos par rapport au jour de mon départ où j'avais déjà stocké deux kilos de rab au k où et atteint un poids ke je n'avais jamais atteint. Je suis pas gros non plus, je rassure les mauvaises langues tout de suite. Bon c kelkes kilos vont me servir pour la suite, je les met en réserve.....

Puis mon régime alimentaire turk n'aide pas : du fat du fat du fat.......mais bon, c le secret pour passer l'hiver du fat, pâtes-mayo, avec ça tu traverses la terre sans t'en rendre compte et j en profite et je peux d'ici sentir l'odeur des soupes de nouilles chinoises en paquet ki m'attendent plus loin...Je c ke tout le monde trouve cela pas pire...faites vous en une au petit dej et après on en reparle ; si ça suffit pas, vous vous faîtes les trois repas pd 20j et vous verrez, ça lasse.....Y a des choses k'on n'oublie pas. Les pâtes italiennes-mayo par contre, je n'arrive pas à m'en lasser!!!

Heureusement, après Xanthi, je passe une journée de vélo ds un peloton de cyclistes à l'arrière. Bien sûr, isl ont des vélos de rte et g un vtt de plus de 50kgs mais, bien énervé, j'arrive à suivre même si ds les bosses c dur mais il sont cools et font de moi leur leader sur 50 Kms: toi mets-toi là, toi là, toi ici....Pas un brin de vent, ça change la vie.....Bon qd ils me quittent, je retrouve la vraie réalité!!

La sortie de Grèce se fait par l'autoroute déserte mais l'autoroute qd même, grosse frontière mais aucun pb pour moi. Des français en voiture doivent montrer tout plein de papiers et sont en colère ; moi j'arrive, on me demande si g de l'électronique, ''non'' , tak tak le tamponů Trop facile, c fini. Faites du vélo....

Arrivé en Turkie je pensais ke ça allait être le choc, le gros changement mais en fait non. Les route sont un peu plus pourries mais ça reste très européen, les chiens sont un peu plus méchants mais je suis un peu plus dur.....mais y a le thé et ça j'aime ! J'aime les cultures ''thé'' largement préférables aux cultures Ricard ou vodka selon moi. Ici on t'offre du thé partout : un, c bon ; deux, ça réchauffe ; trois, c chaleureux. Ici à chaque fois que je rentre d'internet (je vais ds un cyber pas cher ds une rue ki est pas recommandée ds Lonely Planet), mon épicier m'arrête pour un thé et ce même à minuit. Avec lui on parle de politique, de nos pays, de nos vies. Moi je lui achète des gâteaux ke l'on partage et lui offre le thé (double dose pour toi  t gd!) Istanbul n'est pas encore prête pour l'Europe là-dessus........

Aujourd'hui j'attends du matériel ''hivernal'' de France et mets les voiles avec ou ss visa turkmen, faut pas pousser non plus ! Je trouverai une solution plus tard....la route va être le long de la mer noire au début puis, par folie, je vais descendre vers le mont Ararat histoire de voir s'il y a moyen de moyen alors ke g pas de permis (3 mois pour le permis, faut pas pousser!) puis je remonterai vers la Georgie ; c koi un détour de 600 Kms! Là j'espère avoir le tps de me la couler douce loin des papiers, g tous les visas pour Georgie et Azerbaïdjan et l'Arménie c à la frontière.....Puis j'irai voir si l'Iran veux de moi où si les dessinateurs de nos quotidiens les ont trop taquinés, à moins ke ce soit une histoire de nucléaire......D'un point de vue personnel et égoïste, ça m arrange ke la France ne fasse pas trop de bruit avec certains pays. C incroyable comme quelque chose en France peut avoir de conséquences pour ceux ki voyagent. La perception ke les gens ont de nous est dépendante (hélas) de nos gouvernements, surtout ds les pays musulmans où la première kestion est ''where are you from ?'' Pas la peine de dire USA c'est une mauvaise réponse, Français, c pas mal. Je touche du bois, pourvu ke ça dure mais bon ça veut pas dire kil faut tout laisser passer........

Enfin, je fais pas de la politique, je la subit comme beaucoup...comme je subis certaines mauvaises nouvelles apportées par des vents venus des plus haut sommets de notre planète. ''little big man'' a rejoint le domaine des dieux k'il avait su si bien tutoyer jusqu'à présent avec éthique et passion....

La France perd en deux ans deux de c plus gds alpinistes, deux de c hommes ki font rêver...Le prix de la liberté est parfois élevé, la montagne est parfois injuste mais comme il le disait lui même ''quand on aime la montagne on accepte qu'elle soit le maître du jeu''. Pour moi, le coup de génie de cet homme c t son demi-tour sous le sommet du Makalu il y a deux ans (je crois) après avoir ouvert une voie splendide.......le Makalu ne le lui a pas rendu.... « dash it » ( c triste) mais sûrement k'il faut ke la volonté imagine trop pour réaliser assez et ke la limite est parfois confuse.....

Bon ça va être l'heure d'aller me nourrir un peu beaucoup car c bientôt le départ, je le sens bien, g déjà fais les courses : des kilos de pâtes et plein de chocolat......J'ai envie de charger le vélo et d'aller voir après cette ville même si actuellement il neige et fais très froid. Enfin, le jeu n' en sera ke plus drôle....!!!

Bon, je vous laisse. Si un jour vous venez à Istanbul, ne me demandez comment c, g déjà oublié.....

Bises à tous
Seb